• Faites connaitre le site de l'IDA à vos amis
  • FLux RSS
Le prince
« La basilique de Saint-Denis est un livre d'histoire »
Par Cyrille   
Jeudi, 22 Novembre 2012 08:07

Portrait de monsiegneur le duc d'Anjou

Dans son édition du 22 novembre 2012, le Figaro a publié un entretien avec Monseigneur le prince Louis de Bourbon, duc d'Anjou, chef de la maison de Bourbon, à propos de la campagne de restauration dont va profiter la Basilique Saint Denis qui abrite la nécropole des rois et reines de France.

Unique en son genre, la nécropole royale de Saint Denis, a la particularité d'être à la fois la plus importante mais également la plus ancienne nécropole royale en Europe. La plupart des rois ayant régné en France y reposent depuis Dagobert Ier (629-639), à l'exception de Philippe Ier (1060-1108), Louis XI (1461-1483), ainsi que Charles X (1824-1830), Louis XIX (1775-1844) et Henri V (1820-1883) qui reposent aujourd'hui dans la crypte du couvent franciscain de Castagnavizza, à Goritz, en Italie.

Powered by Web Agency
Mis à jour ( Jeudi, 22 Novembre 2012 11:38 )
 
Sauvegarder et promouvoir le patrimoine français
Par Cyrille   
Mardi, 13 Novembre 2012 10:25

Portrait du prince et de l'ébéniste et restaurateur Jean de Dreuille

Le 9 novembre dernier, le Prince, connu pour son action en faveur du patrimoine architectural et culturel français, a visité le Salon international du patrimoine culturel qui s'est tenu au Carrousel du Louvre, du 8 au 11 novembre 2012. Par cette démarche, Loui de Bourbon a voulu montrer avec force son soutien aux acteurs de la sauvegarde du patrimoine français, ainsi qu'aux métiers d'art.

Accueilli et guidé par les organisateurs du salon, le Prince est allé à la rencontre d'artisans, s'entretenant avec eux sur leurs techniques de travail, leurs réussites mais aussi leurs difficultés. L'attention de Louis de Bourbon s'est portée, par exemple, sur un maître ébéniste, Jean de Dreuille, connu pour ses travaux de polissage à la cire, technique utilisée autrefois avant que ne se généralise le vernissage au tampon. Et Jean de Dreuille encourage fortement ses confrères ébénistes à réutiliser cette méthode dans un esprit de fidélité aux techniques ancestrales.

Powered by Web Agency
Mis à jour ( Mardi, 13 Novembre 2012 11:54 )
 
Page 5 sur 14