• Faites connaitre le site de l'IDA à vos amis
  • FLux RSS
Il y a 219 ans, on assassinait Louis XVI
Par Cyrille
Samedi, 21 Janvier 2012 09:10

Louis XVI« Il y a quelques chose d’émouvant » me confiait il n’y pas encore si longtemps mon père ! En effet il est émouvant de voir qu’a travers toute la France des messes sont célébrées à la mémoire de Louis XVI. Plus de deux siècles après son assassinat, le malheureux souverain ne peut pas s’empêcher d’éveiller toute la sympathie de ses peuples.

C’est un assassinat ! N’ayons pas peur des mots, et ceux qui se refusent à employer ce terme restent de mauvaise foi. Son procès fut un simulacre où ce dernier resta toujours digne au point d’en étonner ses bourreaux. On nous parle de trahison du roi, de fuite à Varennes ect … En réalité Louis XVI était prisonnier en son royaume et sa vie à juste titre était en danger. Si c’est un traître, pourquoi donc n’a-t-il pas demandé aux hussards de l’aider à fuir en le protégeant et en se frayant un chemin à Varennes ? Si c’est un traître, pourquoi n’a-t-il jamais demandé de verser le sang des civils ? Louis XVI n’aspirait qu'au bonheur de ses peuples et lors de la prise des tuileries, les révolutionnaires se livrèrent au massacre des gardes suisses. Les gardes suisses étaient le dernier rempart de sécurité du roi et ils étaient prêts à faire feu. Ils ne leurs manquait plus qu'un ordre, et quand celui-ci arriva dans les mains du capitaine, c’était celui qui lui interdisait de verser le sang des parisiens. La famille Royale se réfugia à l’assemblée. Les gardes ne pouvant riposter se mirent à chanter « les adieux Suisses » alors qu’ils se firent littéralement massacrer.

Louis XVI était un homme profondément bon.

« Jugé en décembre 1792, Louis XVI est la victime expiatoire de ce processus … En vérité, Louis XVI n’a commis d’autre crimes que d’exister… Il est présumé être innocent jusqu'à ce qu’il soit jugé ; mais si Louis est absous, si Louis peut être présumé innocent, que devient la révolution ? Le 21 janvier 1793, l’exécution du roi introduit une rupture symbolique dans l’histoire de France » - Jean Sévilla, Historiquement correct

S’en suis la Terreur, la promulgation de la loi des suspects et le génocide vendéens par les colonnes infernales. Tout ceci n’inspire que dégoût et rejet, lorsque le roi sera conduit à l’échafaud, pour l’empêcher de s’adresser au peuple, on fera donner les tambours.

« Un souverain ne saurait rien faire de plus utile que d’inspirer à sa nation une grande idée d’elle-même » - Louis XVI

Le jour viendra ou ce roi sera réhabilité, ou on reconnaitra pleinement la barbarie révolutionnaire et le génocide Vendéen. Il était bon, il était juste, il aspirait au bonheur de ses peuples, il était le roi martyr.

Sources : neochouannerie.over-blog.com
Photo : commons.wikimedia.org

Powered by Web Agency
Mis à jour ( Samedi, 21 Janvier 2012 09:36 )